Accueil > Nos fiches
  • 10 août 2015
  • Calendrier

  • août 2015 :

    Rien pour ce mois

    juillet 2015 | septembre 2015

  • Légende des cours
    Adultes Enfants Adultes & Enfants

    Album photos

  • boxe française

    Entretenir ses gants de boxe

  • Que ce soit du bas de gamme ou du matériel coûteux, un équipement de boxe s’entretient de façon suivie si on veut le faire durer.

    En effet, à force d’humidité, de stockage dans des lieux surchauffés (comme les radiateurs), les gants pourrissent, les chaussures se détériorent et les protèges-tibias ne sont plus efficaces ; pire, vous êtes sujet régulièrement à des mycoses qui vous rendent la pratique de votre sport favori déplaisante.

    Quelques conseils au préalable

    Avant tout, il faut s’équiper efficacement et acheter « le bon matériel ». Aussi éviter le bas de gamme dans les grandes surfaces (marque interne). Les prix ne sont pas forcément plus attractifs (qualité/prix) par rapport au matériel équivalent de fabricants spécialisés ; de plus vous serez sûr qu’il est conforme à la pratique de votre sport favori via l’homologation par la fédération (semelle, rembourrage, ...).

    Quelques marques : SDI, MONTANA, ou encore Metal-Boxe pour les gants et protections ; RIVAT pour les chaussures.

    Choisissez ensuite la bonne taille de chacun des composants en hésitant pas à les essayer au club au préalable. Au sein du S.C.P. 15, vous avez la possibilité d’emprunter gants et protèges-tibias. Alors n’hésitez pas ! Essayez les lors d’un de vos entraînements avant de les acheter.

    Si la coquille, pour les garçons, est évidente et standard, il n’en va de même avec les « protections poitrine » pour les filles. La Savate Boxe Française est une activité où l’on se déplace beaucoup et la poitrine souffre énormément !
    La protection poitrine, coque protectrice contre les coups, n’est pas obligatoire lors d’entraînement loisir. Elle devient vite indispensable, au même titre que la coquille garçon, lors de séances plus dures ! Néanmoins, libre à vous de choisir parmi les 2 solutions suivantes, en sachant de toute façon qu’il vous faudra en choisir une :

    • 1 soutien gorge de sport, fait pour le running. Sachant que la poitrine des « reuneuses » se déplace de 80m sur 30 minutes de course, et que le déplacement en Savate Boxe Française se rapproche de cette activité, il est important mesdames de vous protéger des chocs liés aux déplacements.
    • 1 protection-poitrine pour les boxeuses, qui se porte directement et vous protège contre les coups mal placés. Celle-ci se trouve facilement dans les magasins spécialisés comme Sport7 (http://www.sport7boxe.fr/)

       

    Les gants ne se portent JAMAIS sans enfiler au préalable des mitaines ou encore des bandes. L’une et l’autre de ces protection jouent un rôle d’hygiène primordial en les protégeant un minimum contre la transpiration et son acidité.
    Des gants mis directement vont développer en leur sein un nombre incalculable de bactéries, responsables des odeurs, toutes plus nocives les unes que les autres ; et pour les enlever c’est pratiquement cause perdue !

     

    PS : Les mitaines sont des protections indispensables qui coûtent environ 10 euros. Elles s’enfilent comme des sous-gants. L’idéal est d’en posséder 2 paires que l’on met alternativement entre chaque entraînement. Elles n’ont pour rôle que d’hygiène.
    Les bandes sont de longs rubans que le boxeur met pour protéger mains et poignets lors de contacts répétés (traumatisme liés aux chocs). Dans le cas d’entraînement de type loisir, les mitaines sont suffisantes et moins encombrantes.

    Quant aux chaussures, assurez vous d’en acheter avec 1 pointure en plus. Vous y mettrez une semelle en « Sorbothane » afin d’amortir les chocs sur les articulations car les chaussures de boxe n’ont pas ou peu de semelle !
    Mieux, si vous avez la possibilité de passer par un podologue...

    Entretenir ses gants

    Comme on l’a vu, les mitaines et bandes jouent un rôle premier dans l’entretien de cet équipement. Mais quoique l’on fasse, les gants sont souvent humides lors d’entraînements intensifs.

     

     

    Aussi il y a 3 façons d’aider son matériel :

    • Après votre retour d’entraînement, enfoncez à l’intérieur de chaque gant un rouleau de carton, troué par endroit, long (tel que rouleau de sopalin-sans le sopalin...) ; puis mettez les à l’air libre ! Cela fera circuler l’air à l’intérieur et aidera à les sécher naturellement ; mais surtout, de grâce, évitez les radiateurs !
    • Une solution plus « riche » mais tout aussi efficace consiste à mettre dans vos gant un sachet déodorant, anti-bactéries. Ils aèrent les gants en les ouvrant par leur masse, les désinfectent et combattent leurs mauvaises odeurs. Bien qu’abordable (environ 7 euros pour 6 mois), peu de fabricants les proposent pour l’instant (comme Blitz Sport).
    • 2 à 3 fois par an, par exemple lors de vacances (1 semaine au moins), mettez du talc dans vos gants en vous assurant que celui-ci aille bien à l’intérieur ; et comme dit précédemment, enfiler un rouleau de carton avant de les laisser sécher à l’air libre 2 à 3 jours.
      Après ce temps, « tapez » les en extérieur (surtout pas en salle ou chez vous !) afin de faire sortir tout le talc. Ce traitement devrait déjà leur permettre de retrouver meilleure allure et de leur faire perdre un peu de leur odeur.
      Enfin, afin de les aseptiser, réenfiler les rouleaux de carton sur lesquels vous aurez pris soin de mettre quelques gouttes d’huile essentielle de lavande. Remettez les à l’air libre jusqu’au prochain entraînement et le tour est joué !

    Mais surtout, éviter de serrez vos gants l’un contre l’autre à chaque fin d’entraînement et les stocker dans un endroit fermé comme votre sac !

    Entretenir ses chaussures

    Eh oui ! les chaussures s’entretiennent aussi. Comme les mains, cet endroit transpire et est souvent sources d’ennuis comme les mycoses et même plus.

     

    Entretenir des chaussures c’est aussi simple :

    • Entre chaque entraînement, les mettre à sécher à l’air libre et non dans un placard en prenant bien soin d’enlever la semelle à l’intérieur au préalable. Le bord d’une fenêtre est idéal s’il ne pleut pas bien sûr.
    • De temps en temps, saupoudrez les largement d’un mélange de talc et de bicarbonate. Attendez toute une nuit. Jetez ensuite ce mélange et brossez l’intérieur des chaussures en extérieur.

    Certains boxeurs vous conseilleront de laver vos chaussures en machine régulièrement. Cela dit, les fabricants ne sont pas chauds pour cette méthode en mettant en avant que cela détériore les toiles, semelles ou coutures des chaussures. Du coup, en cas de plainte, la garantie ne pourra jouer. Alors à vos risques et périls :

    • programme 30degrés + essorage léger 600tours/mn
    • séchage naturel sans sèche linge !!!

    Entretien ou non, le matériel se change régulièrement. Aussi, n’hésitez pas à en changer dès que celui-ci est en fin de vie !

  • Haut